Enfant Précoce et le jeu de l’art


Francis Essoua Kalu ou plus connu sous le nom d’Enfant Precoce fait partie des artistes phares à suivre cette année.
Né en 1989, l’artiste franco-camerounais est un grand autodidacte. En effet dès l’âge de ses 4 ans, il nourrit son Art par le monde des rêves, d’une Afrique fantasmée et d’une spiritualité retranscrite par des membres de sa famille notamment son oncle, Malam.


Essoua Kalu cherche à faire renaitre un art universel, un art qui parle à tout le monde et ceci se retranscrit par des lignes simplistes et des couleurs très vives.

Ses influences artistiques telles que Matisse, Basquiat, Miro ou encore Picasso se ressentent dans son travail très affranchi.


Il a fait quelques projets à commencer par « Peace Force » en mars 2018, qui est un collectif de 9 artistes en collaboration avec la marque de vêtement Weekday et Non-Violence Project. Le but étant de mettre en avant un témoignage personnel des formes de violences qu’ils ont vécus. Dans ce projet, Enfant Précoce communique une volonté de positivité à travers son Art comme une forme d’affranchissement de ces violences.

Il a également fait une collaboration avec Jenny Marie Hviding sur une série de photographie reposant sur le thème des Enfants Soldats. Projet sensibilisant et poignant, il traite ce sujet dans un contexte occidentale. Les modèles sont vêtus et posent dans des lieux urbano-européens. Les mises en scène sont mouvementées et expressivent, Francis y laisse sa trace par un maquillage personnalisé.


Plusieurs galeries et lieux ont accueilli les oeuvres du jeune artiste comme la Galerie Fauve, la galerie d’Art Sens, la Nuba et le 6b.


C’est très récemment qu’il eut l’occasion d’organiser un vernissage dans le 10 ème arrondissement à La Mongolfière. Et ceci suite à un court métrage intitulé « Exposez-moi » , réalisé par Walk in Paris, où ce dernier se met en scène devant des musées et lieux très fréquentés munit d’une pancarte «Exposez-moi ». Cette exposition rassemble toutes ses oeuvres colorées et invite le public à s’immerger dans un monde onirique.

En effet, comme le nom de l’artiste l’indique, Francis E. K. a entièrement façonné son univers autour de l’enfance par une technique de peinture minimaliste et étoffée à la fois. L’artiste embrasse pleinement le petit enfant qu’il a en lui et qui fait de lui un artiste, c’est ainsi qu’il crée une proximité telle avec son public.

L’enfantin qui émane de ses tableaux s’exprime également par un ludisme à travers les titres qu’il choisit pour ses oeuvres. Il induit en erreur l’intéressé et ça l’amuse, il s’agit de poser une réflexion sur l’importance des mots et de nos jugements.

Qualifié du Basquiat du 21ème siècle, Enfant Précoce est l’image même d’une jeunesse active, vive et en quête d’introspection. Les vies et qu’il partage à travers ces formes nous laisse en hâte de découvrir ses prochaines audaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *