Défilés,  Mode

Sean Suen Spring/Summer 18

  Le 23 juin 2017, la maison Sean Suen a su nous transporter au-delà des frontières de ce monde vers un univers doux et apaisant, où la terre est faite de satin et où les couchers de soleil sont de couleur pastel telle que le vieux rose ou encore le vert d’eau et où le visage des hommes ne connaît aucune usure du temps. Le défilé présentant la collection printemps-été 2018 s’est déroulé au sein de l’hôtel Evreux, Place Vendôme. Patientant dans une cour privée, les invités les plus avant-gardistes se faisaient prendre en photo par des photographes et des bloggeurs.

 

Ce qui est intéressant dans un défilé c’est tous les détails qui le composent, ici le détail qui nous a fait chavirer, c’est le souhait du créateur à vouloir nous offrir une vraie palette de peintre en faisant passer ses créations par teinte de couleur, on a l’impression que les tenues s’alternent entre gamme de couleurs et type de tissus. Les six premiers looks sont dominés par une couleur claire rappelant le vert d’eau et sont composés de tissus rigides que l’on retrouve dans des costumes et des trenchs. Ensuite, les six looks suivants sont composés d’éléments communs comme la couleur denim ou l’imprimé multicolore présent sur des chemises à manches courtes ou de longs cardigans aux allures fluides. Viennent ensuite les neuf looks d’après à la dominance rose pastel et qui alternent fluidité avec la soie et rigidité avec un tissu laqué. Enfin, les cinq derniers looks font réapparaître quelques éléments en commun, comme par exemple le denim et les imprimés bleu et noir qui mélangent des allures rigides et fluides à la fois. En tant que spectateurs, nous avions eu légèrement l’impression d’assister à deux défilés.

 

Pour ce qui est de ce défilé, voici-ci ce qui nous a marqués :

  • L’ensemble vert d’eau kimono-jupe est impressionnant, voir une jupe sur un homme peut sembler étrange mais pas dans ce cas. Le détail des manches évasées et de la ceinture nouée autour de la taille rend le look à la fois minimaliste mais abouti.

  • Le trench rose pâle au tissu laqué et à la coupe oversize est assez avant-gardiste. La coupe et la nature du tissu rappellent la tendance « boweird » (contraction du mot beau et weird = bizarre en anglais) qu’ici Sean Suen a su rendre élégante et délicate.

  • La chemise imprimée oversize et le pantalon bleu en soie large est une tenue masculine idéale pour l’été. Les tissus sont légers et les coupes amples, les couleurs nous rappellent étrangement l’océan jour et nuit.

 

 

L’Equipe garde un agréable souvenir de ce défilé, bordé sur Skyline To et Pink and White de Frank Ocean, cela correspondait à l’univers cherché par le créateur, les mannequins virevoltaient dans leurs tenues et les invités étaient tous médusés malgré certains scotchés sur leur smartphone.

 

  Retrouvez tous les looks ci-dessous et à bientôt avec un nouvel article sur la Paris Fashion Week !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate