Actus,  Mode

Come on Drag Queens

Qu’est ce qu’une drag queen?

 

            Lorsque l’on évoque le terme de drag queen, beaucoup de choses nous viennent à l’esprit: un personnage haut en couleur, extravagant, qui attire tout de suite l’oeil.

Selon la définition, une drag queen est une personne qui se construit une identité, un personnage féminin, cela va du nom tout en passant par le style vestimentaire jusqu’au caractère.

Une distinction importante est essentielle. Une drag queen n’est pas une personne transsexuelle. La transsexualité impose un changement de sexe tandis que les drag queens s’habillent de façon plus ou moins féminine pendant un moment (souvent pour une soirée, un événement). Leur double féminin, leur personnage prend vit au cours d’une longue préparation. En effet, cela peut prendre du temps de peaufiner son look pour atteindre l’effet escompté. Tout dépend aussi de la catégorie auquel la drag queen appartient.

 

 

Différents types de drag queen

            Les drag queens sont nombreuses, il existe donc différents styles, caractères et personnalités.

Il y a des queens modèles, celles-ci sont plus portées sur l’esthétique de la drag queen, elles ne négligent rien, chaque petit détail aussi infime qu’il soit compte. Elles sont souvent élancées, grandes, minces et font penser à de grands tops modèles. Des exemples parfaits seraient Violet Chachki et Naomi Smalls.

Les queens comiques tiennent souvent des spectacles et ne ratent jamais une occasion pour lancer des blagues afin de détendre l’atmosphère comme Bianca Del Rio ou Bob the Drag Queen.

Celle du spectacle ont un large panel de talents, elles peuvent chanter, faire du lyp sync (chanter en playback), danser et faire de l’humour aussi.

Les queens sosies sont une autre catégorie: il y a les sosies de Cher et Britney Spears.

Quant aux fishs queens, elles tentent de ressembler véritablement à des femmes, elles ne se maquillent pas comme des drag queens c’est à dire de façon extravagante, mais plutôt comme une femme le ferait, ses queens ont souvent des traits féminins comme Courtney Act.

Les pageants queens sont des reines de concours, elles dépensent sans compter pour obtenir la couronne et être sacré dans la compétition dans laquelle elle concourt.

 

 

 

Les origines

 

 

Paris is burning est l’un des documentaires les plus intéressants pour s’intéresser à l’univers des drag queens et du voguing , de leurs vies, la communauté et leurs ennuis. Ce phénomène est né dans les années 1980 à Harlem, un quartier de la « Big Apple ».Image 6

Le bal est un grand moment, chacun se prépare pendant des heures voir des jours avant afin de rayonner sur la piste. C’est ce qui rapproche le plus les participants « de la gloire, la fortune, la célébrité et les projecteurs ». C’est l’occasion de devenir une star le temps d’un court moment.

Les bals sont l’occasion de se montrer, d’assumer ce qu’on est. C’est un rassemblement pour la communauté drag queen et LGBT, c’est donc une occasion d’être avec ses semblables.

        Les maisons sont aussi un concept ancré dans les drag queens. Ses maisons sont donc la famille qu’elles auraient toujours voulu avoir, elles comblent le vide affectif lorsqu’elles ont été rejeté par leur famille.

Il existe différente maisons comme celle de Saint Laurent, XtravaganzaChanel, Corey, Ninja, etc…

Une maison est un « gang de gays » selon Paris is burning. Les maisons s’affrontent donc dans les bals lors de défilés par catégorie et défendent leur maison.

Il y a un système de hiérarchie, la mère de la maison est la meilleure du groupe.

Le voguing est aussi très ancré dans l’univers des drag queens. « Le vogue vient de l’insulte, c’était une danse entre deux personnes qui ne s’aimaient pas ».  Selon Willi Ninja, au lieu de se battre il s’affrontait sur la piste de danse.

Voguing vient du célèbre magasine Vogue car on y retrouve les mêmes poses. Toujours selon le documentaire Paris is burning, le voguing s’inspire des hiéroglyphes de l’Egypte antique et de la gymnastique.

Même si le voguing connait ses origines des bals, il sera plus encore plus connu grâce au célèbre clip de Madonna «Vogue ».

La culture des drag queen est très imprégnée aux USA mais beaucoup moins en France, une communauté existe mais elle reste faible et méconnue.

 

 

 

Une façon d’être et les apports

 

            Les drag queens sont très inventives surtout en ce qui concerne leurs looks. En leur donnant un thème, on peut voir de nombreuses tenues auxquelles on n’aurait jamais pu pensé. Leurs vêtements sont pour la plupart impressionnants. De nombreuses personnes voudraient posséder leur garde robe. Certaines peuvent créer leurs tenues à partir de rien pour en faire quelque chose d’inattendu, qui marquera les esprits.

En terme de maquillage, elles sont aussi très talentueuses. En effet, pour qu’un homme donne l’illusion d’être une femme, il doit posséder quelques techniques parfois complexes comme le contouring pour arriver au résultat voulu. Certaines drag queens sont plus douées que des make up artistes professionnelles et le deviennent c’est notamment le cas de la drag queen Kim Chi, qui nous offre des looks exceptionnelles inspirés de cosplay. Chacun de ses concepts est très travaillé pour donner un rendu harmonieux.

Les queens utilisent aussi des corsets et rembourrage pour donner l’illusion d’un corps de femme. Les résultats sont très impressionnants et montre la détermination de ceux et celles prêt à tout pour interpréter l’image qu’il visualise. Le corset de Violet Chacki et le rembourrage des jambes de Bob the drag queen en a épaté plus d’un!

Mais être une drag queen ne passe pas que par l’apparence, ce n’est pas que les artifices, c’est une façon d’être, un comportement. En effet, les drag queens adorent « shade » ce qui pourrait s’apparenter à lancer des piques.  Shade et Reading sont l’art d’insulter et de lancer des piques.

Le fait d’être une drag queen permet de se dévoiler au monde, de montrer qui on est réellement, ce qui sommeille en nous. Pour beaucoup le fait d’essayer des habits féminins a été une révélation qui les a poussé à créer un personnage, cela pouvait débuter par des dessins aussi et puis se transposer de façon réelle comme Pearl.

 

 

 

Rupaul et Rupaul’s drag race

 

Rupaul est LA drag queen la plus connue. Elle est afro-américaine et a bâti un véritable empire autour des drag queens. Elle a connu la gloire au début des années 90 et depuis continue sa lancée. Elle a collaboré avec MAC.

Son émission Rupaul’s drag race a initié certaines personnes à l’univers des drag queens. Dans cette compétition féroce, 12 à 14 drag queens s’affrontent dans de différents défis comme des créations de tenues suivants des thèmes passant de Hello Kitty à « Death becomes her ». Il y a aussi le célèbre Snatch Game qui consiste pour chaque participante à imiter une célébrité de son choix aussi bien physiquement que par son attitude, caractère et pensées. Les challenges sont complétés par des défilés à thème aussi. Selon la réussite ou l’échec des défis, une queen peut être éliminée de la compétition. Les deux dernières du classement doivent s’affronter pendant un lip sync sans pitié avec des mouvements de danse: comme des saltos, death drop et grand écarts. Certains drag queens sont très appréciés pour leur performance aux lip sync comme Chi Chi de Vayne, Kennedy Davenport ou encore Trinity K Bonet.

Cette émission a permis d’avoir un nouvel oeil sur les drag queens et d’apprendre plus sur cet univers.

 

 

 

Un engagement social

 

Les drag queens s’amusent mais elles ont aussi une importance dans la communauté LGBT. En effet, elles se battent pour les droits des lesbiennes, gays, bisexuelles et transexuelles. Leur art est aussi un moyen de faire avancer les choses. Être une drag queen n’est pas une tâche facile. En effet, beaucoup ont souffert au long de leur vie, que ce soit à cause d’une frustration de garder un secret, de ne pouvoir être aimer de sa famille pour ce qu’on est vraiment, des problèmes d’addictions à l’alcool ou de drogue ou encore bien le SIDA.

Cette communauté s’agrandit de plus en plus et permet d’aider des gens en difficulté à avancer et avoir des meilleures conditions de vies, de santé mentale et physique. Le fait d’être soudé aide cette communauté et permet de sauver des vies. Des anciennes drag queens prennent des nouvelles sous leurs ailes et leur apprennent tout ce qu’elles savent ainsi que leurs expériences bonnes comme mauvaises pour les guider sur la bonne voie et afin d’éviter qu’elles commettent des erreurs qu’elles pourraient regretter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate