Expositions,  Lifestyle

De Brooklyn au Bois de Boulogne

 

Du 3 octobre 2018 au 14 janvier 2019, la Fondation Louis Vuitton expose les œuvres de Jean-Michel Basquiat, ce jeune peintre avant-gardiste ayant malheureusement eu une courte carrière. Focus sur l’artiste, son enfance, sa carrière et sa collaboration avec Andy Warhol.

 

 

 

Né de parents new-yorkais d’origine haïtienne et portoricaine, Basquiat parle couramment 3 langues dès l’âge de 8 ans. Sa mère, passionnée par l’art est le
point de départ de la carrière de ce dernier, elle le pousse à exploiter ses talents de dessinateur. En 1976, à l’âge de 16 ans, Basquiat commence par le graffiti avec ses amis de l’école new-yorkaise d’art Saint Ann, la bande signe leurs messages par les lettres SAMO « Same Old Shit ». 1980 est l’année où il acquière une certaine notoriété, c’est également l’année de sa rencontre avec Andy Warhol lors d’une manifestation artistique à New York où les œuvres du jeune peintre néo-expressionniste sont exposés aux côtés de celles d’autres
artistes.

 

 

 

 

De galeries d’art en galeries d’art, Basquiat devient à 23 ans le plus jeune artiste exposé au Whitney Museum of American Art en 1983, cette année
marque le début de sa collaboration avec le représentant du mouvement pop art qui n’est autre qu’Andy Warhol. L’enfant radieux ayant toujours voulu réussir cherche à se rapprocher de son idole, il se rend souvent dans son atelier, Le Factory. C’est ainsi que les deux artistes finissent par se lier d’amitié et crée une centaine de tableaux ensemble dont les très connues, 6.99 (1985) et Amoco (1984). Ils sont considérés comme deux légendes de l’art contemporain tant ils sont controversés. En 1985 le jeune avant-gardiste fait la couverture d’un numéro du New York Times Magazine.

 

 

 

Après le décès d’Andy Warhol en 1987, Basquiat produit peu, il rencontre un franc succès en réexposant un an plus tard mais part en cure de désintoxication.

 

 

Dix jours après son retour il est retrouvé mort d’une overdose d’héroïne et de cocaïne dans son appartement de Manhattan. En 2017, Jean-Michel Basquiat rentre dans le cercle très fermé des artistes ayant dépassé les 100 millions de dollars aux enchères grâce à son tableau Untitled (1982) vendus 110,5 millions de dollars.

 

 

Cette exposition sera à coup sûr l’une des plus attrayantes de l’hiver 2018/2019, nous vous invitons à vous rendre à la Fondation Louis Vuitton dès
que possible.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate