Culture,  Musique

Flower Boy by Tyler, The Creator

 

Après une absence de deux ans, Tyler sort Vendredi 21 Juillet, son 5ème opus, Flower Boy. Album très attendu par le public qui n’avait pas été très séduit par l’opus précédent, Cherry Bomb sorti en 2013. Malgré la fuite de l’album la semaine dernière, nous avons voulu respecter les règles de l’art et l’écoute se fit la nuit même comme beaucoup d’entre vous.

 

Dans cet album, Tyler nous accueille dans un monde coloré et nostalgique. Nous remarquons qu’il se confie ici beaucoup plus que d’habitude et certaines choses attirent notre attention. Apres l’écoute de morceaux comme “Garden Shed” , “Where This Flower Blooms” ou le très fameux “Boredom”, Tyler nous fait poser cette question : serait-ce un album coming out? Les références semblent translucide dans certains morceaux, malgré leurs cotés métaphorique et poétique. On se demande même s’il ne ferait pas exprès de nous brouiller l’évidence de son homosexualité. Tyler semble fragile et vulnérable, il nous illustre sa quête de lui même en tant qu’homme et le voir évoluer de cette façon nous plait.

 

Le voir évoluer surtout sur le plan musical. À travers toute sa discographie, Tyler nous en a fait voir de toute les couleurs. Vous cernerez sans doute la différence de son entre Bastard son premier album sorti en 2009 à Flower Boy. En tant que producteur, Tyler nous propose d’excellente sonorités, il passe d’un instrumental extrêmement bruyant dans son premier single “Who Dat Boy” en featuring avec A$AP Rocky à “911/Mr Lonely” une ballade entraînante en featuring avec Frank Ocean, Steve Lacy & Anne Of The North.  C’est surtout sur le dernier son de l’album, “Enjoy Right Now, Today” que Tyler nous prouve son évolution fulgurante en tant que producteur, il nous propose un instrumental nostalgique de 3 minutes 56, avec comme voix de fond Pharrell Williams, l’idole incontesté de cet artiste de 26 ans. Ce morceau marque parfaitement la fin de l’album, cela nous fait même penser aux musiques de fins de films où les crédits rouleraient.

 

Tyler a également cette remarquable audace d’associer des artistes, comme Jaden Smith avec le très grand vibraphoniste Roy Ayers dans le morceau “Pothole“.  Il a une fois de plus inviter Lil Wayne dans cet album avec qui il a collaboré sur le précedent album “Cherry Bomb” avec le titre “SMUCKERS“. Nous découvrons aussi Rex Orange County, chanteur britannique que Tyler prit sous son aile depuis peu, nous tombons immédiatement sous le charme de sa voix dans “Foreword“.

 

Cet album lumineux efface toute cette obscurité qui pesait sur ses épaules. Cet album nous promet de passer un bel été en musique et de pouvoir devenir ce que l’on veut être, message percutant que Tyler veut partager: “Tell these black kids they can be who they are, dye your hair blue, shit, I’ll do it too” rappe-t-il dans “Where This Flower Blooms“.

 

Un renouveau marqué par la pochette de Flower Boy peinte par l’artiste Eric White.

 

 

Retrouvez l’album en streaming ci-dessous sur Spotify

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate