Actus,  Mode

Le retour du tailoring

Le tailoring fait son come-back chez de nombreux designers. Passant de la tendance du streetwear à ce renouveau du tailoring, le costume ne cesse d’être retravaillé et est porté de toutes les manières possibles et inimaginables. Le costume a évolué en même temps que les sociétés et si ce n’était uniquement les hommes qui le portaient, celui-ci a évolué vers une mode androgyne où les femmes n’hésitent pas à casser les codes du costume habituellement cintré.

Ces deux dernières saisons de la fashion week, les créateurs semblent avoir compris ce besoin de laisser un peu derrière eux le streetwear pour qu’on ne le laisse pas à notre tour, derrière nous. Cependant, ce renouveau du tailoring tient tout de même à ne pas enterrer toute trace de l’existence du streetwear en apportant cette touche plus souple et plus ample aux costumes.

 Les vestes et les pantalons créés par Virgil Abloh pour ses deux premières collections chez Louis Vuitton homme montrent que tailoring ne rime pas avec inconfort. Que ce soit pour les hommes comme pour les femmes, le costume n’est plus ce qu’il était, il peut être de matière différente, ou bien de couleurs différentes. Les femmes peuvent le porter avec une jolie paire de talons ou bien opter pour le confort et casser le style parfois trop strict avec une paire de sneakers. 

À Paris, et chez Dior plus particulièrement, le costume est de retour. Kim Jones, directeur artistique, avait déjà fait le lien entre le streetwear et le costume chez Louis Vuitton notamment dans sa collaboration avec Supreme en 2017. Le designer explique qu’il a puisé son inspiration pour sa collection dans les robes d’archives de M.Dior directement dans le vestiaire féminin. Ce sont des costumes qui s’imprègnent de la féminité en ayant des ornements, des pans en satin.

Chez Céline également, la dernière collection montre parfaitement bien cette transition. Hedi Slimane avait suscité les critiques en octobre dernier en provoquant avec les mini-robes, dans son dernier défilé, il donne aux femmes des allures de néo-bourgeoises des années 70s avec des smokings chics et des blazers en pied-de-poule.

 Miucci Prada tient également à renverser le mouvement du streetwear en réintégrant le tailoring à sa dernière collection qu’elle a introduite par une série de looks noirs et gris très élégants ; costumes qui sont d’ailleurs détournés en étant accessoirisés avec des casquettes ou encore des ceintures pour cintrer la taille pour une nouvelle fois, montrer que le tailoring peut être porté avec différence. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate