Expositions,  Lifestyle

Un Œil Ouvert Sur Le Monde Arabe

 

 

 

L’Institut du Monde Arabe fête ces 30 ans ! Pour célébrer cet évènement, le projet « Un oeil ouvert sur le monde arabe » a été lancé avec la participation de l’IMA, de l’agence Fred et Farid et de nombreux artistes qui revendiquent la force culturelle du monde arabe et qui permettent un dialogue multiculturel.

 

 

 

Cette oeuvre se découvre progressivement… Elle est composée de 240 oeuvres créées par 240 artistes. Pourquoi 240 ? Simplement car c’est le nombre de moucharabiehs (moucharabiehs : « ce sont des panneaux ajourés faits de petits morceaux de bois tournés et assemblés par emboîtement, ils étaient utilisés originellement pour fermer les fenêtres et les balcons donnant sur l’extérieur ») que nous retrouvons sur la façade du bâtiment. Elle se découvre progressivement car elle se divise en trois étapes de dévoilement, la première ayant eu lieu en mai, la seconde en octobre, la troisième reste à venir est aura lieu le 29 novembre jusqu’au 6 janvier.

 

 

 

Le résultat est surprenant : ce projet donne lieu à une fresque aux dimensions immenses (9,60m de large sur 4m de haut!). Les oeuvres qui la composent sont très diversifiées et se présentent toutes en format carré. À propos des indications des artistes, ils n’en ont reçu aucune, si ce n’est le nom du projet. La fresque s’organise comme un cadavre exquis. Ce mode de création apparait dans les années 20 avec le mouvement surréaliste, André Breton lui donne cette définition « qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu’aucune d’elles ne puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes » dans le Dictionnaire abrégé du surréalisme. Les artistes ont ainsi également reçu les bords des oeuvres qui encadrent la leur. Chacun a pu exprimer son art : il est question de peinture, de sculpture, de calligraphie, de photographie, de graffitis… mais aussi de reliefs, de couleurs, de formes très divers produisant un effet très hétérogène.

 

 

 

Le format de la fresque permet d’apprécier chaque oeuvre individuellement, elles n’ont rien à voir entre elles. Certains artistes ont prêté attention aux oeuvres qui les encadraient pour les prolonger et s’unir, d’autres sont restés dans une perspective plus individuelle; un peu comme dans la vraie vie aussi. Les messages sont parfois littéraux, prenant au pied de la lettre le thème « un oeil ouvert sur le monde arabe », pour d’autres il faut un peu plus se creuser la tête pour savoir quel oeil ouvrir; un peu comme avec toutes les oeuvres artistiques aussi.

 

 

 

Grâce à ce projet le message est clair : le monde arabe est à la fois ouvert, créatif, politisé, avant gardiste… en bref : d’une grande richesse culturelle et artistique, dynamique, et à suivre !

 

 

 

(http://www.atelierdesorients.com/le-moucharabieh.html pour la définition de « moucharabieh »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate